Digital Center : la vitrine des solutions innovantes d’Econocom

Ecrans tactiles, tableaux interactifs, casques de réalité virtuelle, balises de micro-localisation, capteurs IoT… Le Digital Center d’Econocom, situé dans les locaux de Puteaux, permet de présenter aux collaborateurs, clients et partenaires les nombreuses innovations digitales déployées par le Groupe. La présentation des résultats semestriels 2016, jeudi 8 septembre 2016, était l’occasion de visiter ce lieu qui reflète le savoir-faire et l’esprit d’innovation d’Econocom.

Digital Center

Au digital center, la #transfonum devient concrete

« Nous nous rendons compte que voir, toucher et être face à des réalisations tangibles aide nos clients à se projeter, explique Chantal Hommell, responsable du Digital Center. Le Digital Center, c’est un outil qui nous aide à les accompagner dans leur transformation de façon très concrète. »

L’idée de créer un centre de démonstration des savoir-faire d’Econocom est née en 2011. D’abord installé avenue Matignon à Paris, le Digital Center a été déployé dans les locaux de Puteaux en 2013. Le déménagement, mi-juin 2016, dans une autre partie des bâtiments a été pour le Groupe l’opportunité de repenser ce lieu de découverte et d’échanges. Ici, clients, partenaires et collaborateurs peuvent tester des nouvelles technologies et envisager de nouveaux usages dans leurs métiers. Econocom travaille avec tous les acteurs du marché, des constructeurs de hardware aux éditeurs et développeurs d’applications. Le Digital Center est donc un levier précieux pour accompagner l’activité de conseil du Groupe, qui consiste notamment à identifier les solutions digitales les plus pertinentes pour ses clients.

La technologie pour apprendre et transmettre

Les espaces du Digital Center sont construits autour de plusieurs thématiques. La première, c’est l’apprentissage et la transmission des connaissances. Très présent sur le marché de l’éducation, Econocom a équipé, entre autres, le groupe scolaire La Salle de Lille, le collège-lycée Saint Joseph à Gap ou encore l’établissement Notre-Dame « Les Oiseaux » dans les Yvelines. Le Groupe propose également des solutions qui répondent à des problématiques de formation aux collaborateurs.

Démonstration du vidéoprojecteur interactif

Ainsi, au Digital Center, on peut par exemple découvrir un vidéoprojecteur interactif permettant de dupliquer en temps réel un contenu créé sur une ou plusieurs tablettes. De quoi accompagner professeurs et formateurs dans le développement de méthodes pédagogiques innovantes. « Nous proposons également des formations et des dispositifs d’accompagnement au changement pour les enseignants qui sont encore frileux au sujet des nouveaux usages », précise d’ailleurs Chantal Hommell.

-> A lire aussi : Découvrez comment l’utilisation d’un tableau interactif peut faciliter l’apprentissage des langues étrangères

#B2C : attirer, accueillir et informer grâce au digital

Sur un écran tactile défilent les solutions digitales imaginées pour The Loop, un magasin virtuel dans lequel Econocom a investi avec plusieurs partenaires. Le Digital Center expose également des écrans ou bornes tactiles destinés à aider les clients d’un magasin ou d’un centre commercial à repérer ou à choisir un produit, ainsi que plusieurs technologies d’affichage dynamique. L’un des écrans est d’ailleurs muni d’une caméra capable de détecter le nombre de personnes qui le regardent, de déterminer si elles sont plutôt indifférentes ou intéressées et même d’identifier leur âge et leur sexe. Outre la possibilité de diffuser des messages ciblés, le dispositif permet d’établir des statistiques précises sur ce qui se passe en magasin.

Le déploiement de ce type de technologies est intégralement géré par Econocom : du choix des équipements au développement des solutions applicatives en passant par l’hébergement des données sur les serveurs. Le Groupe assure aussi le financement, en proposant par exemple des redevances uniques par équipement, collaborateur ou établissement.

Toujours plus de #mobilité !

Dans tous les secteurs, la mobilité est un enjeu essentiel. Econocom a développé une véritable expertise sur le sujet. Ainsi, au Digital Center, il est possible d’expérimenter la technologie beacon, ces petites balises qui permettent d’envoyer un contenu ciblé aux smartphones localisés à proximité, ou de découvrir les puces NFC, capables de transmettre des données… Des technologies qui offrent la promesse de nouveaux usages.

Sur une étagère, on trouve un smartphone équipé d’une application développée par les équipes Econocom pour les vendeurs d’un réseau de jardineries. Elle leur permet de se renseigner en temps réel sur les stocks ou les tarifs, de réaliser des relevés d’anomalies ou d’imprimer des étiquettes directement depuis leur device. Non loin, un casque de réalité virtuelle suscite l’interrogation.  

« On peut imaginer ce type de technologies dans des secteurs comme l’immobilier pour des visites virtuelles d’appartements par exemple, indique Chantal Hommell. Mais il y a bien sûr beaucoup d’autres cas d’usages à inventer ! »

Captain DC, le robot patrouilleur des data centers

Captain DC est peut-être l’une des innovations les plus impressionnantes du Digital Center. Mis au point par les équipes Econocom en collaboration avec EOS Innovation (filiale de Parrot), ce robot patrouille seul dans les allées d’un data center pour en assurer la sécurité. Autonome, il surveille les serveurs grâce à plusieurs caméras, mais peut aussi être piloté à distance, dans le cadre d’un diagnostic d’incident, par exemple. Intelligent, il cartographie son environnement et est capable de trouver un chemin alternatif s’il rencontre un obstacle dans sa ronde.

Le concept est né dans la division maintenance et services du Groupe, dont l’une des missions consiste à intervenir dans les datas centers des clients pour y déployer serveurs ou unités de stockage. Des activités qui nécessitent de se prêter à des formalités d’accès aux entrepôts de données, souvent très contraignantes.  

« L’idée de Captain DC a émergé en octobre 2015, alors que nous nous interrogions sur ce que nous pourrions développer pour répondre encore mieux aux attentes de nos clients, explique Michel Jeanjean, directeur technique de la division maintenance et services. Aujourd’hui, ils sont en attente forte des premiers exemplaires commercialisables. Nous avons également mis en place un club de co-innovation pour imaginer avec eux les fonctionnalités que nous pourrions développer. »

Incontournables objets connectés 

Une partie du Digital Center est consacrée à l’Internet des Objets (IoT) et aux solutions machine to machine (M2M), qui regroupent le hardware, les télécoms et l’applicatif permettant de répondre à différents cas d’usage.

Ici, pas d’écrans géants : beaucoup de devices tiennent dans la main. C’est le cas, par exemple, d’un capteur RFID, qui peut être déployé dans l’industrie, notamment sur des chantiers BTP. Positionné sur une perceuse, une tractopelle ou n’importe quel outil, il permet de lutter contre le vol (en émettant par exemple une alerte lors de la sortie d’un périmètre donné) et d’éviter les inventaires fastidieux puisque chaque actif est tracké de manière à ce que son utilisation puisse être monitorée. L’entreprise peut ainsi mieux mesurer l’affectation de ses actifs et optimiser ses dépenses.

Autre exemple, celui d’un brasseur américain ayant équipé ses fûts de capteurs connectés pour mesurer la vitesse à laquelle ils se vident et donc monitorer leur succès (ou non) en brasserie. Il peut ainsi faire à ses clients de propositions de fûts toujours plus pertinentes, fondées sur des données de consommation recueillies en temps réel.

« Souvent, nous rentrons avec un cas d’usage très spécifique, commente Nicolas Lecoq qui est à la tête de la nouvelle entité dédiée à l’Internet des Objets d’Econocom. Puis les clients se rendent compte qu’ils peuvent instrumenter beaucoup d’équipements afin de monitorer, et donc optimiser, davantage de process. »

Stimuler l’innovation, favoriser la pensée créatrice, échanger… Le Digital Center d’Econocom permet aux visiteurs d’expérimenter de nouvelles technologies et de découvrir les solutions digitales à forte valeur ajoutée mises en place par le Groupe. En moyenne, ce sont une à deux entreprises qui le visitent chaque jour. Quant aux collaborateurs, ils y sont bien évidemment les bienvenus et y sont régulièrement accueillis lors des « Welcome Days », les séminaires d’intégration du Groupe. Le succès est tel que le concept a d’ailleurs été déployé en Belgique et dans les locaux de Villeurbanne, près de Lyon !

Vous avez des questions sur le Digital Center ? Contactez nos équipes. 

Pour en savoir plus sur Econocom, consultez les portraits de nos collaborateurs : Laura Ferré, business consultante, Jacqueline Guedider, responsable opérationnel ou encore Johan Houssou, ingénieur d’affaires