Au Plessis-Robinson, des locaux plus modernes pour des collaborateurs plus heureux !

Au mois de juillet 2016, près de 500 collaborateurs Econocom ont quitté Vélizy, dans les Yvelines, pour emménager dans les locaux flambants neufs du Plessis-Robinson, dans les Hauts-de-Seine. De quoi appréhender la rentrée dans les meilleures conditions possibles. C’est aussi une nouvelle preuve de l’attention apportée par le Groupe au bien-être des collaborateurs. Isabelle Laforgue, Chief Transformation Officer, chargée d’optimiser les synergies entre digital, informatique et immobilier dans ce projet de déménagement, nous en dit plus.

Un lieu pour faire naitre les synergies

Ce projet de déménagement répond à un souhait de réagencement des activités économiques du Groupe : la population qui occupait le site de Vélizy a été scindée en deux, une partie des effectifs est partie au Plessis-Robinson tandis que l’autre occupe le nouveau centre de services de Clichy.

Définitivement plus moderne, le bâtiment du Plessis-Robinson, surnommé « l’Astrale », permet de mixer les métiers. « Il y a un étage pour la direction des affaires financières, un étage pour la RH, la qualité et l'informatique, un autre pour Exaprobe, une filiale d’Econocom, mais aussi deux étages pour les entités opérationnelles où se retrouvent les commerciaux et les patrons de business units. C'est donc assez mélangé », indique Isabelle Laforgue.

Isabelle Laforgue, Chief Transformation Officer d'Econocom


Des bureaux modulables en fonction des besoins des collaborateurs

L’Astrale reprend le concept d’open space, déjà déployé sur le site de Vélizy, et offre également de nouvelles possibilités, plus disruptives. Les bureaux des managers sont par exemple dépourvus de serrure de façon à ce que les collaborateurs puissent les utiliser en leur absence pour s’isoler, passer un appel ou faire une réunion en petit comité !

« Les collaborateurs sédentaires ont tous leur bureau attitré, explique Isabelle Laforgue. Et nous sommes en train de mettre en place un outil, relié au calendrier des congés, pour permettre de faire basculer ces bureaux en espaces communs quand ceux qui les occupent ne sont pas là. »

Une solution innovante pour allouer efficacement et astucieusement l’espace disponible et permettre ainsi aux visiteurs et aux populations nomades d’investir les lieux… Et une première étape de notre transformation, assure Isabelle Laforgue.

=> A lire sur Digital for all Now : « L’entreprise de demain sera flexible »

 

#Mobilité :  un parti pris sur… la téléphonie !

Exit les téléphones fixes, l’emménagement dans l’Astrale signe le début de l’ère de la mobilité :

« Ce que j'ai voulu, c'est que la dimension technologique soit totalement oubliée dans le quotidien du collaborateur, détaille Isabelle Laforgue. Ma première volonté a été de faire en sorte qu’un socle de base de modernité soit présent dans le bâtiment : du Wi-Fi partout et terminés les téléphones fixes ! »

Dorénavant, les collaborateurs disposent de casques Skype et les salles de réunion sont équipés de pieuvres téléphoniques et de caméras. Un changement d’environnement doublé d’un accompagnement afin que chacun s’approprie correctement ces nouveaux outils : « Les premières semaines, j'étais très vigilante, je vérifiais si les gens étaient capables d'utiliser Skype pour téléphoner », précise Isabelle Laforgue.

Quant à la réservation de salles de travail, c’est devenu un jeu d’enfant grâce aux Roompads, de petits écrans tactiles qui indiquent en temps réel la disponibilité d’un espace. Synchronisés aux agendas Outlook des collaborateurs, ils affichent les créneaux de réservation en temps réel. Une offre modulable et susceptible d’évoluer en fonction des besoins des collaborateurs :

« Aujourd'hui c'est comme ça, mais rien n’est figé. Nous avons misé sur des technologies souples et évolutives, alors, si dans six mois ou un an nous avons d'autres idées, nous pourrons modifier le cap.»

 

Le digital bar, pour booster les usages numériques

Le quatrième étage de l’Astrale accueillera très prochainement un « digital bar », une toute nouvelle offre qui s’inscrit dans l'esprit des genius bar d'Apple.

« C'est une zone d’accueil ouverte aux collaborateurs en cas d’incident sur leurs équipements, ou lorsqu’ils veulent apprendre à mieux se servir de leurs outils, détaille Isabelle Laforgue. Et, au-delà de l’Astrale, nous voulons en faire un produit commercialisable. »

Avec la formule de digital bar pilote du Plessis-Robinson, Econocom espère faire des émules au sein même du Groupe : 

« Le but n’est pas de dupliquer totalement une offre qui s’adresse ici à plus de 500 personnes, mais de réussir à l’adapter pour nos sites de plus petite taille. Il faut penser à des manières différentes d'apporter le même service. »

Ce cadre de travail original et modulable, on ne le retrouve que chez Econocom. Quant au soin porté au bien-être des salariés, il s’inscrit dans un projet d’entreprise centré autour de l’humain, avec une volonté d’offrir aux collaborateurs la meilleure qualité de vie au travail possible !

 

Vous souhaitez découvrir les autres initiatives mises en place par Econocom pour ses salariés ?

  • Share, un programme social pour aider les collaborateurs à s’accomplir professionnellement et personnellement
  • Les Happy Déj’ pour réunir les équipes autour d’animations originales et variées